Recherche personnalisée

Dictionnaire technique de materiel-informatique.be: les définitions classées par thématique:
Electricité | Electronique numérique | Ordinateur - Unité centrale | Périphériques | Sauvegarde | Sécurité | Réseau | Logiciel | Internet | Multimedia | Sites | Acronyme

Le bus PCI-Express

Destiné au départ pour remplacer le port AGP utilisé par les cartes graphiques, le PCI-Express s'implante finalement aussi comme remplaçant du bus PCI. Par rapport à ces deux bus de type parallèle, ce bus modifie la méthode de transferts en passant par un mode de transfert série des données sur les cartes informatiques dédiées aux PC et MAC. Il permet jusque 32 lignes de communications bidirectionnelles. Dans la version 1.1, la vitesse de transfert est de 250 MB/secondes par canal. La version actuelle 2.0, normalisée en janvier 2007, la fréquence du bus est doublée (5 Ghz) et le taux passe à 500 MB/secondes par canal. Sorti fin 2011, la version 3.0 permet 1 GB/s par canal en augmentant la fréquence d'horloge (de 5 à 8 Ghz) mais aussi en modifiant des caractères de contrôle qui encapsulent les données (2.0 est codé sur 10 bits dont 2 de contrôle - 3.0 est codé sur 130 bits avec seulement 2 de contrôle). Les cartes périphériques et contrôleurs sont compatibles entre-eux quelque soit les versions avec le taux de transfert le plus bas (norme la plus faible). Son principal concurrent est l'hypertransport 3.0, sorti fin 2007 avec un taux de transfert de 20 GB/s bi-directionnel théorique. En 2012, la version 3.0. est implantée sur les cartes mères.

La version 2.0 est compatible avec la première version. Pour cela, elle utilise deux mécanismes distincts: Dynamic Link Speed Management et le Link Bandwith qui adaptent la vitesse en fonction du type de carte connectée. Une carte graphique 1.1 peut donc être insérée dans un bus 2.0 et vis versa.

Suivant la vitesse souhaitée, les cartes PCI-Express utilisent plusieurs canaux, même si toutes les possibilités ne sont pas implantées en pratique.

Dans un ordinateur actuel, seuls les versions 1 X et 16 X sont implantées sur la carte mère, les 2 autres normes de connexion sont réservés pour les serveurs réseaux, remplaçant éventuellement le PCI-X malgré des vitesses inférieures aux versions 64 bits de ce bus. Des tentatives d'utilisation pour la connexion de périphériques externes sont actuellement envisagées mais sans réelles normes.

Chaque canal utilise 4 fils, 2 pour la communication (bidirectionnel - full duplex) et 2 pour la masse. L'horloge (synchronisation de la vitesse de transfert) est répartie sur l'ensemble des canaux: c'est un bus synchrone

Comme ses prédécesseurs, PCI-Express utilise le DMA (Direct Memory Access) pour l'accès direct à la mémoire de l'ordinateur. Le contrôleur est directement relié au Northbridge du chipset, dans quelques modèles Intel (Cores 3, 5 et quelques modèles en 7), c'est directement le microprocesseur qui le gère..

NViDia développe la technologie SLI et ATI le crossfire spécifiques aux cartes graphiques permettant de coupler deux cartes via deux bus 16X avec une carte mère compatible.

Le connecteur externe de type Express Card pour PC portables utilise également ce bus sur un canal.

Autres bus et connecteurs: MCA - ISA - PCI - EV6 - VLB

Définitions annexes: cartes vidéo - carte centrale (motherboard) - DMA - serveur informatique - les bus synchrones

Dernière mise à jour, le 15/12/2016

Tous droits réservés: reproduction interdite sans notre accord écrit
© les marques citées sont propriétés des constructeurs et éditeurs