Le bus ISA
Recherche personnalisée

Dictionnaire technique de materiel-informatique.be: les définitions classées par thématique:
Electricité | Electronique numérique | Ordinateur - Unité centrale | Périphériques | Sauvegarde | Sécurité | Réseau | Logiciel | Internet | Multimedia | Sites | Acronyme

Bus ISA

Le bus ISA (industry standard architecture) a été développé en 1981 par IBM avec les premiers ordinateurs PC XT. Le connecteur est normalisé pour  l'XT utilisant un processeur 8088 avec un bus de données externe de 8 bits: les spécifications de la première version sont en rapport: vitesse de 4,77 Mhz sur 8 bits de données. Avec la sortie des AT basés sur le 80286 d'Intel, IBM a ajouté des broches au connecteur pour permettre un transfert sur 16 bits, à une vitesse de 8 Mhz. La bande passante de cette version est donc limitée à 16 MB/s. Une carte 8 bits peut utiliser un bus ISA 16 bits (pas l'inverse). Il n'est pas plug and play et n'est plus implanté sur les cartes mères depuis 1999 - 2000, remplacé par l'EISA (VLB) pour les 486, IBM développait le MCA à partir des 386, ses successeurs sont le bus PCI (bande passante de 132 Mo/s, soit 8 X plus rapide qu'un ISA 16 bits) et AGP (spécifique aux cartes graphiques). Tous ces bus obsolètes sont remplacés par le bus PCI-E.

Le bus ISA est à la base du système ouvert de l'XT. Ce bus permet d'insérer quasiment toutes les cartes électroniques additionnelles de l'époque (carte graphique, ports de communication, contrôleur de disque dur, modems, cartes industrielles).

Le connecteur inclut les différents signaux de gestion mémoire: 

Définition annexe: Obsolète en informatique

Dernière mise à jour, le 23/08/2016
Tous droits réservés: reproduction interdite sans notre accord écrit
© les marques citées sont propriétés des constructeurs et éditeurs